You are here

Alex Thomson plonge du haut de son mât !

Sans être assuré et en costume, Alex Thomson est monté en tête de mât de son 60 pieds Hugo Boss - heureusement gîté - avant de plonger d’une douzaine de mètres de haut dans les eaux de Cadix. Un buzz médiatique qui est aussi "la chose la plus stupide que j'ai faite de toute ma vie"… selon les propres termes du skipper britannique !

Alex Thomson vient donc « d'escalader », en costume et à mains nues, le mât de son 60 pieds IMOCA devant Cadix, avant de nous gratifier d'un joli saut de l'ange. Les images sont évidemment ultra spectaculaires, elles sont faites pour ça. On y voit le skipper Britannique (troisième du dernier Vendée Globe et candidat au prochain) en très chic costard, "marcher" le long du mât de son grand bateau. Son monocoque est maintenu à un fort angle de gîte par la maestria du barreur Ross Daniel, à l'aide de la quille pendulée au maximum, ogive hors de l'eau. Alex Thomson semble quasiment courir sur la grand voile vers la tête de mât. Il marque un temps d'arrêt en altitude… puis il plonge, d'une hauteur d'environ douze mètres ! En temps réel le tout a duré 45 secondes.

Voici donc la deuxième fantaisie spectaculaire - à vocation de communication - du casse-cou anglais. Alex Thomson avait déjà épaté la galerie voilà deux ans en se tenant debout sur la quille inclinée de son bateau, tel un surfeur. Sponsor oblige, c’était déjà en tenue de soirée. Cette fois, c'est encore plus fort… et plus risqué aussi.

Une seule prise…

"Honnêtement, c'est la chose la plus stupide que j'aie faite de toute ma vie" a  donc reconnu Alex, qui s'était évidemment entraîné pour préparer cette incroyable cascade. Notamment via des plongeons en piscine. "J'ai pris des cours pour m'entrainer à plonger de 10 mètres de haut, mais une fois en tête de mât, les conditions sont très différentes : on n’est plus dans un environnement fermé et contrôlé, mais sur un bateau lancé à bonne vitesse, avec un mât qui bouge en permanence ».

L'opération de communication n'était donc pas sans danger… d'autant qu'Alex Thomson affirme être sujet au vertige ! Le skipper d'Hugo Boss a expliqué qu'il s'était "bien amusé", mais aussi qu'un seul essai de ce genre d'acrobatie lui suffisait amplement. « Il fallait prendre en compte de nombreux éléments pour réussir : les conditions de vent et de mer, la vitesse du bateau, l'inclinaison du mât etc. Tout s'est bien passé mais c'était dangereux, bien plus que je ne l'imaginais ! J'aurais pu dégringoler dans l'eau au mauvais moment, au mauvais endroit, voire même tomber sur le pont. »

Une équipe médicale était sur place, au cas où. Les images, elles, sont évidemment déjà en train de faire le tour de la planète Web et des réseaux sociaux.

Kiosque numérique

BATEAUX N°685 (Version numérique) - Juin 2015
Je m'abonne

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez gratuitement toutes les nouvelles de votre magazine !

Partenaires